Films de la semaine

fermer
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
Séances
  • mer. 15 Jan
  • jeu. 16 Jan
    18:15
  • ven. 17 Jan
    12:1516:3021:15
  • sam. 18 Jan
    14:45
  • dim. 19 Jan
    16:4520:30
  • lun. 20 Jan
    12:0016:00
  • mar. 21 Jan
    20:30

2 AUTOMNES 3 HIVERS

Sébastien Betbeder
Sélection ACID, Cannes 2013
France – 2013 – 1h30

Avec Vincent Macaigne, Maud Wyler, Bastien Bouillon

A 33 ans, Arman a décidé de changer de vie. Pour commencer il court. C’est un bon début. Amélie poursuit la sienne (de vie) et court, elle aussi. La première rencontre est un choc. La seconde sera un coup de couteau en plein cœur.

 

« Réalisé avec un budget de court métrage, 2 automnes 3 hivers glisse en permanence, avec une légèreté délicieuse et une rapidité essoufflée, d’un tableau à l’autre. Le cinéaste joue du contraste entre la présence frontale de ses acteurs récitant pour la caméra et un récit tout en variations de tons et de couleurs, très drôle de bout en bout, mais progressivement gagné par l’inquiétude. Dans sa fantaisie poétique, ce film charmant s’inscrit de plain-pied dans la réalité contemporaine. » Le Monde

 

« Le film commence avec un barbu déprimé qui fait un footing à Paris, parce qu’il sait pas quoi faire de ses journées. On pourrait s’attendre au pire. Et le pire arrive en effet. Sauf qu’on en rit beaucoup. De ce point de vue-là, 2 Automnes 3 hivers est une comédie réussie.
C’est un film plein de vie, et qui flirte avec la mort. Alors rien d’étonnant à croiser sur une route enneigée le fantôme de papa. Ni de discuter avec l’esprit de sa sœur. De ce point de vue-là, 2 Automnes 3 hivers est un film fantastique.
L’histoire est racontée de manière originale : les personnages parlent parfois à la caméra, citant Eugene Green, Judd Appatow, ou Michel Delpech. Pourtant le film n’est jamais prisonnier de ses références. Sincère, personnel, et sans posture, il suit son chemin. Son apparente simplicité me rappelle les films de Truffaut. De ce point de vue-là, 2 Automnes 3 hivers est un beau film.
Je crois que le sujet du film, c’est le couple. Ce que ça implique d’aimer quelqu’un, et ce à quoi il faut parfois renoncer. Mais peut-être pas. En tout cas, c’est une émouvante histoire d’amour.
Les moyens. J’imagine qu’il y en a eu très peu. En fait, on ne s’en rend pas compte. C’est même une des réussites du film : la mise en scène est en adéquation avec son économie. De ce point de vue-là, c’est une super production.
Un film, c’est aussi souvent le portrait de son auteur, de ses acteurs, et aussi de tout ce qui échappe au réalisateur, et qui permet de dresser le portrait d’une époque. Et de ce point de vue-là, 2 Automnes 3 hivers est aussi un très beau documentaire. » Namir Abdel Messeeh, cinéaste membre de l’ACID qui soutient le film

rencontre
cinéma
Mercredi 15 Janvier 20:30
rencontre